Que devez-vous faire ?

​Si vous êtes malade, vous devez avertir votre mutualité. Faites remplir le « certificat d’incapacité de travail » par votre médecin. Tout comme sur l'attestation pour votre employeur, il doit également proposer une période (du... au...) d'incapacité de travail  sur ce certificat. Il en est de même si vous souhaitez prolonger votre période de maladie ou si vous rechutez. Il est uniquement question d'une prolongation s'il s'agit de 2 périodes de maladies consécutives. En cas de rechute, il s'agit d'une interruption entre deux maladies. Faites donc bien attentino s'il ya un week-end entre deux périodes de maladie ! Vous courez le risque de ne recevoir aucune indemnité pour le samedi. Transmettez-le ensuite au médecin-conseil de votre mutualité. Envoyez-le par la poste ou remettez-le en main propre. 


Attention : ne déposez pas le certificat dans la boîte aux lettres bleue !

Informez-en également toujours votre employeur, votre organisme de chômage ou votre fonds d’assurance sociale. Si vous êtes hospitalisé, informez-les au plus vite.

Vous pouvez demander le certificat d’incapacité de travail auprès de votre mutualité ou le télécharger sur notre site web (rubrique « demande de documents »).

Vous êtes chômeur et vous recevez des allocations de chômage ? Vous devez alors indiquer « Z » sur votre carte de chômeur et cela pour le nombre de jours pendant lesquels vous êtes en incapacité de travail.

​Vous êtes travailleur sal​arié ?​​​ Vous êtes chômeur ?​ Vous êtes travailleur indépendant ?​​​
​Info​rmez toujours:
  • votre employeur
  • votre mutualité 
Info​rmez toujours:
  • votre organisme de chômage
  • votre mutualité 
​​Info​rmez toujours:
  • votre fonds d'assurance sociale
  • votre mutualité